Il devient très important de faire attention à vos pensées, parce que vous allez créer de manière physique les choses sur lesquelles vous vous êtes concentré dans vos pensées. Faites également attention à ce que vous dites. Ecoutez ce que vous dites et assurez-vous que cela représente ce que vous voulez vraiment dans votre vie.

John-Roger, DSS

Le défi de la semaine par John-Roger


Every week we feature a challenge to encourage your spiritual practice & growth.

Read about MSIA Founder, John-Roger View Past Challenges

Le vrai challenge qui vient tester votre intégrité est résumé dans ce paragraphe : il est facile de vous adonner au désespoir, d'abandonner devant l'erreur et de ne donner que du ressentiment ou de la haine.

Je vais vous le répéter : il est facile de vous adonner au désespoir, d'abandonner devant l'erreur et de ne donner que du ressentiment ou de la haine. C'est facile. Celui qui est fort, c'est celui qui envoie le désespoir jusque dans les espaces au-delà du danger, celui qui conquière le désir d'arrêter d'essayer parce que des erreurs ont été commises, celui qui n'entretient pas de malice envers quiconque, ni de manque de courtoisie envers un autre qui se serait montré impoli.

Accordez à chacun le droit d'aimer comme il (ou elle) peut. Cela ne se fait guère. On nous apprend : vous ne m'aimez que si vous m'aimez de la manière dont j'ai envie que vous aimiez. Quel ennui. Aimer selon les principes d'un livre. Quel ennui. Quelle joie d'aimer à partir d'un espace de don éternel ! C'est fantastique de regarder quelqu'un et de sentir en vous un tel amour que quoi qu'ils fassent ou disent, vous pouvez trouver à vous élever positivement. Et si la personne ne trouve pas cela pour elle-même, c'est sa leçon.

-John-Roger, DSS